S’il est,

Publié le 2 Janvier 2013

Si ses pas le mène en Italie,

Elle aura dans son sang,

La péninsule qui coulera. Une vie

Seconde, à l’instant.

 

 

Si la froideur canadienne

Devient sa chienne

De vie, qu’il s’y attache

Alors, elle s’arrache

Le cœur

Pour le faire voler

Par-delà l’océan

Qui prétend

Fièrement

Les séparer.

 

S’il est. Elle est.

Souffle siamois

Soupirant,

Tremblant.

 

 

Il n’y a pas de frontière

Qui errent

Entre eux.

Seuls des mirages…

 

 

L.G. 

 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article