Petite fille,

Publié le 24 Avril 2012

Elle a grandi

Trop vite, sans doute.

Elle aurait  encore souhaité comme une envie

Douce de bonbons au réglisse, dans la déroute

De sa mémoire, que la main de sa mère

Caresse encore sa joue

Lui faire une enfantine moue

Et sentir sa chaleur l’envahir,

Blottie contre elle.

Elle aurait aimé revoir son sourire

Se laisser bercer de son rire.

Mais, elle a grandi

Trop vite, sans doute.

Et désormais, c’est son enfant qui goûte

A ce bonheur tranquille…

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article