Désir,

Publié le 19 Décembre 2012

Car le désir murmure dans les herbes folles, aplaties par ton corps, ton ventre dénudé sur son plat le bouton jaune de la marguerite que j’ai effeuillé pour te dire mon amour comme si nous étions des enfants encore. Car le désir, c’est déjà ne cesser de te regarder, sentir mes yeux sur toi, mes pupilles se dilater et une douce chaleur m’envahir comme si de par mes yeux tu me communiquais ton cœur endiablé qui pulse au rythme de tes sentiments. Car le désir c’est frôler un mur et imaginer ta peau contre la paume de ma main, c’est toucher un objet et imaginer ce que tu en penserais, te parler secrètement et sourire comme si ta voix déjà avait répondu à l’appel du silence. Car le désir c’est mon souffle qui me parle du tien, qui me dit que je vis et respire pour que tes bras m’entourent, marcher sans but mais savoir que quelque part tu es là et que tu existes, que tu es déjà à moi et qu’il suffit que nos chemins se croisent, rien qu’une fois, au hasard… Car le désir, c’est sentir que l’amour nous presse et que l’on veut s’envoler comme les anges avec des ailes toutes blanches ou translucides…. Le désir… c’est… Toi et Moi…. Désir…Te dire… Plaisir….Conquérir… Sentir… Vivre.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #Récit

Repost 0
Commenter cet article