Ce matin,

Publié le 20 Octobre 2012

Ce matin,

Tu as déposé

Sur mon bras nu,

Un baiser

Très tendre. Tu as cru

Que je dormais encore.

Tu avais tort.

Mais j’ ai souhaité ne pas ouvrir mes yeux

Pour mieux savourer ce frisson glacé

Qui m’a parcouru. Est-ce cela le bonheur ? Exister

Sous un baiser tendre comme l’aveu

D’un éternel amour…

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article