Ventre et vie,

Publié le 31 Mai 2012

J’ai eu un ventre rond

Comme un énorme ballon.

Et je me souviens que tu étais dedans.

Je me souviens de tes mouvements.

Premiers contacts pour me dire

Que tu étais déjà à mes côtés.

Pour me faire sourire, me faire plaisir.

Peut-être ; c’était déjà fort entre nous.

Tu me donnais des petits coups

Comme pour me dire

Ton envie de vivre.

Ton désir déjà de te faire connaître.

Mes mains, je m’en souviens

Se posaient sur ce ventre rond

Comme un énorme ballon.

Et elles caressaient avec tendresse.

Et elles te disaient que je te comprenais.

Et déjà, elles rêvaient

                                                                                          De te serrer fort.               

 

 

Puis, un jour, je n’ai plus eu

Ce ventre rond

Enorme comme un ballon.

Je me suis sentie nue.

Ce qui m’a rassuré

C’est de te voir posé

Sur ma poitrine, mes seins chauds

T’accueillant,

Mon corps encore tremblant.

J’ai croisé ton regard

C’était comme si je te connaissais déjà

Depuis toujours. Pas un hasard.

Tu étais déjà avec moi, dans mon ventre rond

Enorme comme un ballon.

 

 

L.G.

 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article