Si Roméo et Juliette n’étaient pas morts,

Publié le 20 Mai 2012

Imaginons une autre version

Des deux amants célèbres d’Italie.

Entre amour et plaisirs doux. Ils n’eurent qu’une envie.

Sceller leur cœur

Dans un plus grand bonheur.

Mais dans cette version,

Continua longtemps la belle passion.

En vérité, le beau Roméo était de Venise

Et de son cœur sortait déjà la devise

D’aimer et d’être aimé

D’un amour fou et unique.

Quant à la belle Juliette, authentique

En sa beauté et bonté,

Elle venait de Vérone.

La rencontre se fit entre le beau Casanova

Et la bellezza

De doux baisers enflammés

En découvertes enlacées,

Un miracle arriva.

La belle Juliette

Vit son ventre s’arrondir

Ses joues s’en empourprèrent de plaisir

Le cœur battant,

Elle révéla son état à son bel amant

Qui comblé de joie, l’embrassa.

Et un beau jour,

Après de longs mois

Et le cœur plein d’émoi,

Une petite reine à la peau de velours

Montra sa petite frimousse.

Ainsi, la véritable histoire de Roméo et de sa Juliette

Qui contrairement à la tradition

De l’histoire qu’on nous contait jadis, point ne prirent de poison.

Et continuèrent leur belle amourette

Dans le temps, cœur contre cœur

Et comblés de bonheur

Par le petite reine, Isabella…

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article