Rêverie,

Publié le 12 Avril 2012

Je nous vois, étendus,

Corps à moitié masqués

Dans les herbes folles brisées,

Sourire sur nos lèvres, face au bleu de l’azur,

Main dans la main, dans un silence sans rature.

Des fleurs nous entourent,

Embaumant nos narines de leur douce senteur,

Et éclatant de vie, de leur couleur,

Telle une toile de maître.

Nous baignions dans un océan coloré,

Sans nous y noyer.

Bercés par les vagues verdoyantes

Et le chant du vent.

Tu prends

Mes lèvres d’un baiser

Et j’aime à te goûter

Et me perdre.

Ton baiser

Me transporte.

Je suis cette escorte

Sans me poser de question.

Seule, compte notre passion.

Si je devais définir, cet instant,

Je parlerais simplement

Du rouge-coquelicot de mes lèvres,

Du jaune-chaleur de tes lèvres,

Et du vert-oxygène ressortant de nos deux bouches

Qui se touchent.

Juste une rêverie

Ou est-ce le fruit

De notre amour ?

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

mansfield 14/04/2012 14:47

Très beau poème, amour, nature et couleurs en osmose!

Laëtitia 14/04/2012 16:05



merci à vous. Bon week-end. Laetitia



timilo 14/04/2012 07:38

Je laisse prendre par tes jolies rimes
Passe ,Laëtitia un bon et doux weekend

Bisous

timilo

Laëtitia 14/04/2012 10:01



J'aime cette idée qu'un lecteur comme toi, se perd un instant en me lisant et semble être tombé dans les filets de ma poésie. Bon week-end aussi. Bises. Laetitia 



danièle CHANEAC 13/04/2012 19:00

Je suis contente d'être votre amie sur fb. J'aime la douceur qui se dégage de votre poème. Et si ce n'est qu'un rêve, je vous le souhaite le plus long possible. Au plaisir de vous lire.

Laëtitia 14/04/2012 09:57



Heureusement souvent que le rêve existe car il nous console de cette vie qui parfois nous blesse et nous déçoit malgré qu'elle vaut le coup d'être vécue. Merci de me lire. Laetitia