Quand passent les limaces,

Publié le 2 Avril 2013

Quand passent les limaces

Et que l’on entend le bruit

De la feuille de salade qui se froisse,

L’abeille folâtre entre les fleurs, la grenouille croasse

Dans la marre au loin, le soleil luit

Et la brise légère souffle, ondulant les herbes folles.

Les aigrettes des pissenlits s’envolent

Se dispersant avec aisance.

Les tourterelles sur un fil font leur romance.

La femme est étendue, dans l’herbe fraîche

Paupières fermées ; elle rêve…

Dans l’arbre coule silencieusement la sève

Et rien ne vient rompre la quiétude du moment.

Les cloches sonnent au loin. On prêche

A la sainte église. La mélodie du carillon

Et les chants spirituels enchantent la vallée

De leur présence. Douceur d’une matinée

Printanière où il fait bon

Vivre, tout simplement.

 

 

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article