Quand le ciel s’ouvre,

Publié le 5 Février 2012

A chaque goutte,

Les oiseaux tremblent d’aise.

La terre glaise

Comme une passoire

S’abreuve jusqu’à plus soif

Puis reprend son sommeil de dortoir

Ronflant sous sa belle coiffe

Mouillée.

 

La pluie se déverse,

Légère puis drue.

Bienvenue.

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

m.kissine 29/02/2012 16:12

Bonjour Laetitia

J'ai une préférence pour "Quand le ciel s'ouvre", sans savoir dire pourquoi.
Peut-être la simplicité ? Je n'ai sais pas écrire en rouge dans la marge. Sourires

Très amicalement
Mady

Laëtitia 29/02/2012 16:25



Chacun sa préférence et je suis bien contente que vous ayez une préférence pour un de mes poèmes. Peut-être nous retrouverons-nous encore sur Belfort comme l'année dernière.


Bien amicalement,


Laeti