Pour un tour dans l’espace,

Publié le 15 Novembre 2012

Entre Jupiter et la Terre

On se croirait en Guerre.

David et Goliath à comparer

C’est la récré.

 

 

Saturne joue du oulaoup

Avec ses anneaux

Et éclaire le ciel dans la nuit. C’est si beau.

 

 

Mais Neptune ne se défile pas.

Elle a beau être petite,

Elle hérite

De sa grande beauté,

 Dans son corps bleu profond.

Et si vous la voyez, à coup sur, l’œil devient rond

De plaisir devant tant de sensualité.

 

 

Puis, on se refroidit

A l’encontre du soleil

Quand on se réveille

Finalement proche de Pluton.

 

 

On s’irrite quand Mars attaque

Et qu’on croit qu’éclate

Une invasion de petits hommes verts

Qui au fond, ont peut-être autre chose à faire

Que de s’ennuyer avec nous autres terriens.

 

 

La ballade va prendre fin

Mais avant le petit matin

On visite Mercure

Pour une dernière bouffée d’air pure ?

Çà c’est moins sur.

 

 

Mais, l’exploration en vaut la peine

Car on termine avec la petite Vénus

Comme une étoile brillante

Elle nous ouvre les portes d’une soirée dansante

A marquer dans les annales ou sur du papyrus

Selon l’époque.

 

 

Puis, comme çà chauffe,

On a peur de finir comme Icare

Alors, on s’en va dare-dare

Avant que çà sente le cochon grillé.

 

 

L.G.  

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article