Pour toi,

Publié le 1 Avril 2013

Lorsque les certitudes se font

Et les blessures se défont

Je glisse vers des bras d’homme,

Celui qui hante mes pensées et mon cœur

Pour combler ce vide et trouver mon bonheur.

Il est des sommes

D’actes d’amour que j’aimerais lui offrir

Pour qu’il n’ait plus jamais envie de fuir

Et que son sourire

Toujours irradie son visage.

Mes larmes resteront sages

Aux coins de mes yeux

Pour lui faire l’aveu

A mon tour

De ma plus tendre inclinaison.

Espérance d’un toujours…

Chut. Frissons.

 

 

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article