poèmes courts en boucle, tendres

Publié le 12 Avril 2013

Ses petites joues rondes

Et mon envie de les croquer.

Tendresse.

 

 

 

 

 

 

Une larme me fait peine.

Je l’essuie

Comme l’essuie-glace enlève la pluie.

Chagrin vilain disparu.

 

 

 

 

 

      Et les souvenirs affluent.

Les pleurs de mon bébé.

Sa tête contre ma poitrine.

Et sa peau aux senteurs délicates.

 

 

 

 

 

Maman, le rôle d’une vie.

Mais être femme toujours avec des envies.

Bouder un peu son enfant.

Freiner ses petits bras, un moment.

Vivre ! Puis revenir vers lui.

 

 

 

 

 

 

 

Une vie de petits bonheurs.

Des larmes et des sourires.

Des cris. Souffle…

 

 

 

 

 

Repenser à son enfance.

L’innocence

Et les jeux. 

 

 

 

 

 

 

 

Se voir dans le miroir.

Des rides et des cheveux blancs, déjà !

Passé, présent, futur.

 

 

 

 

 

 

 

Apprendre. Comprendre.

Connaître. Etre.

L’existence pleine puis le vide.

 

 

 

 

 

 

La vie est une pierre précieuse.

Erosion.

Puis, le bijou, entre les doigts et l’œil rivé, brillant.

 

 

 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article