Petit bout de femme,

Publié le 3 Avril 2013

Petit bout de femme, frêle,

J’ai vu tes yeux défaits par le temps

Et la tristesse, les soucis, versant

Des larmes amères, fidèles

Au cœur qui toujours aima

Même dans le silence

Et l’absence.

 

 

 

J’aurais aimé te serrer

Contre moi, te dire toute la sincérité

De mes sentiments pour toi mais, je n’ai pas su.

J’ai regardé ton visage, j’y ai lu 

Combien tu avais souffert

Moi qui croyais avoir été seule en enfer.

Tout ce temps perdu

Qui ne reviendra plus…

 

 

 

 

Et des images,

Des souvenirs ancrés

Sont revenus me bercer.

Ton baiser sur mon front.

Effaçant des coups de gueule, si longs

Qui n’auraient jamais dû être.

 

 

 

 

Petit bout de femme,

Oui, toi, Maman,

Je te le dis dès à présent

Et pour l’éternité,

Je n’ai jamais cessé

De t’aimer.

 

 

 

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article