Marques singulières,

Publié le 17 Février 2013

Que ma joue se creuse

De ton baiser aimant

Et que reste l’empreinte amoureuse

De tes lèvres, un instant.

Que ma joue rosisse

Sous ton regard de braise

Que ta main apaise

Mes tremblements,

Délicate étreinte

Comme une teinte

De conquête,

A demi-osée.

Je fais une pirouette,

Sur moi-même, non gênée

Mais joyeuse, comme une enfant,

Le cœur en alerte, tout sourire.

J’ai juste envie de te dire

Un « Je t’aime »

Puis de me blottir contre toi,

Dans l’espoir de me fondre…

 

 

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article