Les tribulations d’un clochard,

Publié le 16 Décembre 2012

La bibine à la main, il se réchauffe un peu

Les entrailles du liquide ingéré.

Le ciel, ce soir se pare d’étoiles qui scintillent. Aveu

D’un froid matinal. Il regarde la constellation

Comme l’on regarderait un bon film au cinéma.

Puis, il repose à ses lèvres le goulot froid, en verre.

Il pleut pas ce soir, alors il se lève et erre

Dans la ruelle à demi-éclairée.

Un chat vient se pelotonner à son mollet

Il n’a pas l’air tristounet,

Lui et il est bien gras.

Il fait un pas

De côté puis le caresse

Avec une infime tendresse

Comme pour lui dire merci

De lui tenir un peu compagnie.

Puis le minet s’éloigne, satisfait.

Il court d’un pas de velours

Vers des poubelles aux alentours.

Sans doute un rat ou une souris…

 

 

 

 L.G. 

 

 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article