Les amoureux du soir,

Publié le 3 Mars 2012

Ils sont là, à demi-cachés

Dans la pénombre de la nuit.

A l’abri des regards, éblouis

Seulement par le firmament émietté,

Sous le porche à la vitre cassée.

 

Ils s’étreignent avec chaleur

N’écoutant que les battements de leur cœur,

Heureux d’être ensemble, à cet instant.

Pour eux, il n’y aura peut-être pas de lendemain

Ils brisent les interdits, amants jusqu’au petit matin.

Puis, déchirés, ils se sépareront

Haïssant la vie

Qui donne des envies

Mais qui punit.

 

Main dans la main.

Puis doigts qui glissent.

Silhouettes qui pâlissent.

Silence étouffé…

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article