La routine tue,

Publié le 24 Octobre 2012

Lentement, elle glisse

Et s’insinue dans nos vies

Avec son sourire mielleux qui se tisse

Elle nous rassure et nous ravit

Un temps

Puis on se lasse d’elle

Et on voudrait la jeter à la poubelle.

Elle nous a trop longtemps

Emprisonné

Nous faisant croire à sa bonté

Dans le confort d’une vie désirée.

Mais, comme un oiseau dans une cage dorée

Elle nous a enlevé

Notre belle liberté

Et avec elle s’est envolé

Les doux rêves

Tant convoités.

Brisons les barreaux

Que ce bourreau

Nous a offert perfidement

Pour enfin vivre pleinement.

 

 

Osons, même l’impossible ! ,

Pour dire adieu aux regrets

Qui nous guettent sur la fin de vie.

 

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article