La plume et le ciseau,

Publié le 8 Septembre 2012

A écrire,

Je sens ma vie se découper

Comme un puzzle avec ses pièces dispersées

Que quelqu’un essaierait de recomposer.

Sensation étrange de me vider,

De vider des cases de ma vie

Et en même temps d’en remplir

Un autre contenu.

Ma plume nue

D’un côté ; de l’autre,

Un ciseau, apôtre,

Propagateur progressif

Du fil imaginaire

De mon inspiration qui ne peut se taire

Tout en mêlé au vif

De ma réalité.

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article