La chute d’un drôle d’ange,

Publié le 10 Novembre 2012

Dès l’enfance, rejeté

Par le lait maternel, jeté

En pâture à une ordure

Qui paraît-il porte un nom.

N’y a-t-il pas une rature

Dans le dessein de Dieu

Qui voit tout depuis ses doux cieux ?

La victime qui devient le bourreau,

Le méchant que l’on condamne, sans relâche ?

Le bonheur, pour lui, est-il lâche ?

Moi, je n’ai vu que du ciel, un beau

Et magnifique ange

Qui bien qu’aux yeux d’autrui,

Etrange,

Me parut, plus brillant qu’un louis

D’or.

 

 

Sa chute est un cadeau du ciel. 

 

 

L.G. 

 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article