L’arbre et l’oiseau,

Publié le 31 Octobre 2012

Sur une branche givrée

Encore un peu caché

Par les dernières feuilles d’automne

L’oiseau remplumé pour l’hiver entonne

Un chant joyeux et espiègle.

Je ne le vois pas, mais lui comme un aigle

Avec ses yeux coquins m’observe,

Un peu moqueur

Et joueur.

 

 

 Le branchage frétille

Quelques feuilles doucement tombent

Emportées par la brise légère qui émoustille

Mon visage qui soudain rougi. Le soleil surplombe

La grisaille, pour une percée matinale.

Je souris à ce frémissement de vie.

Yeux rêveurs…

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article

hvalachman 31/10/2012 11:21

comme d'habitude tout ce qu'écrit Laeti est plein de douceur et d'amour

Laëtitia 31/10/2012 11:59



Vos mots me touchent cher Henri. Bises. Laeti