Joyeuses Pâques,

Publié le 7 Avril 2012

Chères bouilles rondes, à croquer,

Aux joues roses comme des bonbons,

Souriantes, dans le jardin printanier,

Où sont les chocolats qui sentent si bons

Et qui fondent sous la langue

Délicieusement ?

Courez joyeusement

Les chercher ;

Ils sont bien cachés. 

 

 

J’entends encore nos rires.

Je vois encore nos regards pétillants.

L’herbe froide, nos petits pieds dedans.

La joie de la découverte, notre plaisir…

Puis nos bouches gourmandes-cerises,

Barbouillées de chocolat : quelle emprise !

Nos joues rondes et pleines…

 

 

Douceur de ce souvenir

Dans mon esprit

Aussi doux qu’un chocolat…

 

L.G.

 

 

 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

timilo 07/04/2012 19:58

Un joli poème qui sent bon le chocolat et qui me rappelle de bons souvenirs

Douce soirée ,Laëtitia
Bisous
timilo

Laëtitia 07/04/2012 20:01



Heureuse de vous rappeler de bons souvenirs. Bonne soirée à vous. Bisous. Laetitia