Georges Sand,

Publié le 23 Mai 2012

 

Je me sens un peu elle,

Ecrivain, écrivaine

Qui se donne la peine

De graver à jamais

Des mots. Ivre de liberté

Etre femme, mais pas simplement.

Qu’on se le dise, ma devise de chaque instant

Est d’être moi, libérée

Des chaînes du paraître…

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article