Et le monde chante et danse !

Publié le 30 Mai 2012

 

 

 

Il y a Paris qui s’éveille,

Comme dit Dutronc,

Sur un air d’accordéon

Les pieds qui claquent sous les néons

D’un bal populaire.

Toujours cette impression

De voir un béret sur une tête de Pépé

Qui fait gentiment sa tournée

Des bancs publics, appuyé

Et se dandinant sur sa canne cirée.

Il y a l’Amérique qui s’agite,

Sur un air de country.

Les chapeaux de cow-boys et les santiags, cousues- main

Qui virevoltent bon train.

Le plancher qui craque

Comme si une attaque

S’annonçait.

Et les chapeaux jetés en l’air

Comme si personne n’en avait rien à faire.

Hei Man !! Hi, ha!! Ya !!!.

Et le western de la dernière séance

Quand on était gosse, toute une présence

Sur les écrans noirs de télé.

Révolvers contre flèches.

Çà nous faisait rêver.

Qu’est-ce qu’on a pu y jouer !

Mais Bye Bye, c’était la dernière séance

Eddy nous manque. Quelle absence.

Le rideau sur l’écran est tombé…

Dernières notes de musique

Des souvenirs plein la tête.

Le générique de fin est donné

Mais il nous reste encore cette mélodie chantée.

Puis, les rythmes ont changé

Comme la vie qui a passé

Et on a vu à la télé

La salsa et les tubes de l’été.

Çà nous faisait bouger !

« Un, dos, tres
Un pasito pa'lante María
Un, dos, tres
Un pasito pa'atras »

L’Afrique accostait dans nos salons et nos fêtes

Comme si on voyait des têtes

Noires près de nous.

L’ambiance de la brousse

Exaltait les cœurs

Et nous le chantions en chœur.

Les pieds nus un grand noir qui faisait l’affaire,

Nous montrait comment bouger notre derrière.

Allez, on se trémousse.

La saga Africa

Tu t’en souviens ou pas ?

Et les corps bien serrés

Qui n’étaient pas censurés

Prenaient le pas

De la Lambada.

C’était mieux que le chachacha.

Le monde danse et chante.

Et toi, tu danses et tu chantes ?

Ne t’en prives pas.

Tu trouveras bien un rythme qui te plaira

Avant ton trépas.

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article

mansfield 30/05/2012 16:06

Un beau rythme tourbillonnant pour un poème qui l'est tout autant

Laëtitia 31/05/2012 16:38



merci de votre commentaire très touchant... Bon après-midi. laetitia