Et de sable multicolore,

Publié le 18 Juin 2012

parasols

 

                                                                  (aquarelle De Henri Valachman)

 

 

 

Sur le sable doré et fin

Se languissent sous le soleil de plomb

Les vacanciers de l’été, trouvant bon

L’air marin.

 

 

Nonchalance et paresse

On profite de la douce brise,

Des senteurs salées venues de l’océan qui se brise

Par vaguelettes, laissant au passage avec tendresse

Des coquillages

Sur la plage.

 

Vue du ciel,

Un champ coloré

De grosses fleurs géantes

Enracinées

Dans une multitude de grains couleur miel.

Feu d’artifices à terre

Ephémère,

Le temps d’une pause.

Zoom. Des corps à moitié nus et huilés

Où les rayons du soleil s’impriment. Métamorphose.

Perles salées

Alanguies sur la peau.

Etouffement d’un soupir,

Larme à l’œil qui s’étire.

Le repos

Est proche.

Mais, des yeux luttent

Et se chahutent

Sous couverture solaire.

Lecture, les orteils piégés

Dans le sable mou. De temps à autre, une remontée

Pour déguster le rivage qui se livre majestueux et surprenant.

Puis, on retourne aux mots tranquilles, sagement.

 

 

A peine, un souffle léger de vent.

Une voile au loin glisse.

Des murmures et des rires qui se tissent.

A la plage…

 

L.G.

 

 

 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article