Errance,

Publié le 11 Janvier 2013

Sur les chemins de la vie,

Elle erre, désabusée.

Elle lutte avec l’envie

De combler le vide trop développé

De son cœur.

Il n’est point d’heure

Où elle ne songe

Et ne se ronge

Les sangs

De voir ce bonheur insaisissable

Qu’elle ne cesse, inlassable

De vouloir.

 

 

Elle se brise comme une brindille

Et s’éparpille

Dans sa tourmente

Mais ce qui la hante

C’est ce cœur lointain

Qui fait battre le sien.

 

 

Alors, à la nouvelle année

Elle se pare de bonnes résolutions

Pour faire renaître la passion.

Elle sera princesse !

Et retrouvera l’allégresse.

 

 

Sur son visage se dessine un sourire

Elle fait un adieu triste au passé puis soupire.

Il est temps de gravir la montagne

Et de partir en campagne.

Et tel un petit soldat,

Elle sait qu’elle se battra.

 

 

Promesse quand tu nous tiens.

Le bonheur alors à nous vient.

 

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article