Des rires dans la maison,

Publié le 8 Mai 2013

J’entends des rires,

Les enfants jouent.

S’éveille la maison. Je suis tout sourire.

Je les regarde, je vois le rose sur leurs joues.

Les chamailles ne durent pas bien longtemps.

Ils courent, imaginent une vie dans l’instant.

Deviennent parents, docteurs

Et,  s’emballe leur cœur,

Si innocent.

Puis, ils reviennent vers nous.

Parfois, en pleurs, salis et le bobo au genou

Ils réclament le câlin qui va les consoler.

Puis repartent à nouveau, souriant,

Ils ont même pris le temps

De déguster des bonbons

Qu’ils avalent tout ronds

Comme de petits clowns.

Le temps passera

Mais restera

En mémoire, ces bribes de vie

A jamais. Une douceur

Qui nous console à notre tour

Lorsque l’on sent notre tour

De partir. Cœur

Imprégné

Mais vol léger

Par delà les nuages…

 

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article