Des images en boucle,

Publié le 14 Novembre 2012

Dans le murmure d’un rêve éveillé

Je m’imagine ta chair merveilleuse

Frissonnante sous mes doigts glissants, huileuse

Des perles, restes de notre ébat consommé.

J’en oublie le sablier du temps

Qui égrène chaque instant.

Je souris, voulant conserver

Ces images qui me viennent

Et qui me prennent

L’esprit. Réaliser

Ensuite

Que tout va trop vite

Et que rien ne s’est passé.

Une larme au coin des yeux

Mais un sourire qui reste, plein d’espoir

De te voir

Je t’aime.

J’attendrai…

 

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article