Dénudée,

Publié le 10 Avril 2013

Sensuellement, elle s ‘expose

Aux regards qui la troublent. Elle ose,

Dévoiler son corps dans un jeu subtil.

Elle le fait , tranquille,

Désirante d’être observée

Et désirée.

 

 

 

 

Elle déboutonne son chemisier

Elle caresse chaque bouton,

Du bout de ses doigts.

Ses tétons

Frissonnent. Elle est en émoi.

Son regard coule sur ses observateurs

Brillant. Dans sa poitrine, les battements accélérés de son cœur.

Sa langue lèche ses lèvres avec ardeur

Comme pour déjà goûter

Au fruit défendu.

Elle se sent émue

Prête à être comblée.

 

 

 

 

 

Son chemisier glisse sur sa peau

Lentement descend,

Un instant,

L’envie lui prend

De reculer, sa timidité

L’oppresse

Mais elle désire.

Alors, dans un souffle léger, elle inspire,

Ce souffle l’envahit, dégouline dans le creux

De ses seins. Les regards se pressent…

 

 

 

 

 

Elle défit désormais de ses yeux velours

Ses observateurs. Elle dessine de ses mains le contour

De sa silhouette avec une grâce féline.

Il faut qu’ils devinent

Ses plus profondes envies.

Elle sent une douce chaleur abreuver son sexe

Elle en a oublié ses complexes.

Pour lui, elle pense.

Comme en transe

Soudain, elle ne voit plus que son corps

Son désir, elle se cambre, comme si on lui avait jeté un sort.

Elle ne se reconnaît plus.

Elle devient tigresse,

Se met à miauler comme une chatte en chaleur. Elle veut des caresses.

Elle rampe. Elle n’aurait pas cru

Qu’elle en serait capable.

Elle ne se sent pas coupable.

Pour lui, elle pense.

Son amour.

Pour toujours

Quoi qu’il arrive.

Elle émoustille les hommes brûlants

Jusqu’à leur froc tendu puis elle s’esquive

Les laissant, pantois et perdus.

Elle se rhabille, alors qu’elle était nue

Face à eux. Envoie tout de même un baiser

Dans leur direction

En signe de pardon.

Ils la regardent, incrédules

N’osant bouger,

Yeux écarquillés

Les lèvres humides…

 

 

 

 

 

Elle aurait pu.

Elle se mit à trembler

Son désir inassouvi

Puis elle sourit.

Pour lui….

 

 

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article