Chute libre,

Publié le 6 Mai 2012

J’ai perdu un jour mes ailes

Et je suis tombée.

J’ai vu défiler

Devant mes yeux

Des paysages

Comme sortis d’un autre âge.

Qu’étais-je soudain ?

Le seul mot que mon esprit

Dans le silence neurologique, m’a dit,

C’est : rien.

 

 

La chute est vertigineuse

Elle est rapide

Mais elle nous semble éternelle. Stupide ?

Non. Chute voyageuse

A travers, un moi qui crie

Soudain, qu’il est en vie

Et qu’il veut être

Enfin, lui-même.

Etre…

Ou ne pas être ?

                                                  Telle est la question dans une vie de bohême.

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Rachel Désir 07/05/2012 14:40

Habillée ou nue, être tout simplement d'un rien ...
Déshabillée ou vêtue, n'être rien qu'un être.

Laëtitia 15/05/2012 09:26



être, c'est ce qu'il y a de plus difficile dans la vie.