Ce que le jour doit à la nuit,

Publié le 28 Mars 2013

La femme pense.

Elle aimerait apaiser les peurs

De l’homme qu’elle aime.

Lui dire la vie sera jolie, car ils ont un cœur

L’un pour l’autre.

Elle aimerait poser délicatement sa main

Sur sa joue d’homme pour calmer ses colères. Les lendemains

Sans lui sont vides, le lit froid ;

De son cœur, elle le sait, il est roi.

 

 

 

Ils sont comme la nuit et le jour,

Se complètent

Mais pour l’instant,  désespèrent de se dire toujours.

Ils se manifestent

Comme le font un chat et une souris

Dans un jeu subtil

De cache-cache, fragile.

Mais ils rêvent secrètement de se retrouver

Et enfin de vraiment s’aimer.

 

 

 

 

Le jour alors viendra à la nuit

Caressera son velours.

Et qui sait, le fruit de leur amour

Aura-t-il une teinte grise-claire.

 

 

 

 

Le jour, la nuit.

Et s’ils se disaient « oui » ?

 

 

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article