Bon retour,

Publié le 25 Mai 2012

 

            Le soleil a revêtu son armure de guerrier et nous balance ses rayons de feu avec fierté. Disparue sa vulnérabilité entre des nuages persistants et une pluie battante. Le bleu quasi-azur du ciel renverse les tendances. On se découvre et on ose un bout de peau pour en profiter. Les corsages plongent. Les rondeurs se dévoilent. Les jambes se libèrent au grès d’une brise légère et douce. Il fait enfin bon et les visages rayonnent eux aussi mais de leur plus beau sourire. On croise des regards voilés, sous d’épaisses lunettes noires. Mais le deuil n’en est pas la cause. Point de yeux cernés et de larmes suspendues. Le soleil brille… Et les rues s’animent. On prend le temps de papoter. On pense déjà à l’été, aux vacances… Ah les vacances !!! Cette année, on part ! Certains iront à la mer ; d’autres, à la montagne. Certains resteront chez eux, mais à coup sûr, profiteront de ce beau soleil.

 

Pourvu que çà dur ce beau temps !!

 

Les terrasses des bistrots sont bondées. On a campé les parasols. On vient boire un coup pour  se détendre ou se rafraîchir.

 

Sur la place du marché, les passants déambulent entre les stands, les petites vieilles avec leur panier en osier, les petits vieux, sacoches en bandoulière. On est arrivé à pied, le pas traînant ou on a garé pas loin, vraiment très près la voiture car marcher çà fatigue et y’a les rhumatismes qui se remettent difficilement du mauvais temps. Et çà papote, ça papote. Çà va bon train.

La fromagère sourit à l’arrivée de ses clients et se prépare déjà aux bavardages. Il lui faudra de la répartie. Mais elle a le bagout, elle a fait des études de psychologie alors les clients, elle sait comment leur parler. Elle s’adapte !

Le marchand de légumes vante ses produits. Il ne vend que du Bio. Mais omet de préciser que ses fraises venues d’Espagne font exception et que certains fruits et légumes ne sont pas de saison. Bizarre !! Mais les clients y croient et en plus, il a le sourire, il est bien gentil et parfois, il rajoute dans le panier de la ménagère un surplus. C’est cadeau, pour votre fidélité !!

Et faut pas oublier, la vendeuse d’habits.

« Venez voir, linge pas cher !! »

Alors, les clients affluent en masse, intéressés rien qu’au mot « pas cher ». Et c’est garanti cent pour cent français. Ah ?

« Heu, c’est normal, sur l’étiquette, c’est marqué … Made in Portugal »

“Mais oui, Madame, les tissus sont de France et on fabrique ensuite au Portugal”

« Ah oui… Bien sûr »

 

Et le boucher ! Faut pas l’oublier celui-là. A son stand, c’est dégustation avant midi, à coup sûr. Çà vous tente, le saucisson au poivre ? Ou encore, le saucisson à l’âne ? Oui, pourquoi pas, se dit-on, et on se laisse tenter… Et bien évidemment, on finit par en acheter du saucisson. Et, y’a le surplus… La vente de produits artisanaux.

« Vous faites aussi de la confiture et du miel ? »

« Mais oui, et c’est fait maison, par ma femme !! »

« Ah ! »

Et, le panier se remplit, se remplit. Un arrêt encore pour acheter des œufs frais. Oui, les poules sont élevées en plein air. Mais, donc c’est bio ? Oui, oui. On leur donne que de bonnes choses à manger, et elles mangent de l’herbe… Mais, oui, bon. Elles sont aussi gavées d’antibiotiques parce que sinon, je touche pas d’aide…Ah ! J’ai besoin d’œufs, j’en prends tout de même et je repars chez moi, à pied, chargé comme un bourricot et soufflant comme un bœuf.

 

 

Qu’il fait bon vivre, quand le soleil est de retour !!

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #Récit

Repost 0
Commenter cet article