Autour de moi,

Publié le 1 Mars 2012

Autour de moi, des tombes grises

Balayées par une légère bise.

Et moi, j’ai le cœur serré

Des larmes encore amères, séchées.

Des fleurs masquent la mort

Comme une ironie calculée.

Elles semblent jeter un sort

Au lieu, pour l’illuminer

Un peu.

Mes pas craquent sur le gravier

Dans les allées.

Je cherche sa tombe

Et à chacun de mes pas,

Je sens en moi comme une bombe

Prête à exploser. Je sais pas,

Je sais plus. Mon cœur est mis à nu.

Ici. Etranglé de douleur crue.

Puis, je m’arrête enfin.

Mon chagrin

Se répand.

Un instant,

J’ai envie de prier

Pour trouver une force, un allié.

Mais le silence pesant me répond,

Seul, égoïste. Il a ce don.

Alors, je parle, seul,

Dans l’attente de l’apaisement,

Puis, je m’en vais, comme pris à mon tour dans un linceul

Mortuaire. Larmes aux vents…

 

 

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article