Arbres d’hiver,

Publié le 8 Décembre 2012

De leur nudité crue,

Ils nous présentent leur silhouette sombre.

Dernières feuilles, accrochées, en parure

Ils gardent encore une fière allure,

Balancés par les vents glacials. Des ombres

Paisibles comme des fantômes blancs

Qui nous épient,  inlassables. Mais la neige les recouvrant

Leur offre une nouvelle beauté

Comme des sapins au dehors, ornés

De guirlandes maculées.

 

 

 

La nuit, l’obscurité s’en éclaircit

Apaisant les promeneurs attardés.

Et le jour, le soleil, de ses rayons tremblants, les éblouit

Etincelles lumineuses et dorées

Comme pour leur rendre un hommage

Bien sage

Dans la froidure de l’hiver

Qui se terre

Jusqu’au moindre recoin.

 

 

Arbres d’hiver, point ne perde élégance.

Aux vents glacés, ils montrent leur vaillance.

J’ai plaisir à les regarder

Et à savourer

Leur robe sans pareil.

Je m’émerveille

Comme si je rêvais.

 

 

 

Et je m’évade dans la blancheur…

De l’hiver.

 

 

L.G. 

Rédigé par Laëtitia

Publié dans #poème

Repost 0
Commenter cet article