La femme oiseau

Publié le 17 Février 2015

Elle virevolte légère,

Elle s’envole dans les airs,

Soudain, elle a des ailes,

Elle !

Quand elle aime.

Légère comme une plume,

Elle hume

La rose offerte,

Elle qui s’est défaite

De ses épines.

A son regard tout brillant, on devine,

Qu’elle est amoureuse, c’est un signe !

Mais allez l’entendre sous la douche,

Elle chantonne,

Elle entonne,

Même d’une voix de casserole.

Est-elle folle ?

Non, elle est amoureuse

Et heureuse.

Soudain, sa voix semble velours,

Elle a des envies de faire l’amour.

Faut que cela dure… toujours !

La femme oiseau,

Trouve que tout est beau,

Lorsque son cœur

Bat à cent à l’heure.

Mais que se presse, son bel amant.

Faut tout de même pas qu’il prenne tout son temps.

Sinon, son rimmel va couler

A force de trop pleurer.

Si seulement, elle avait de vraies ailes,

Elle pourra s’envoler,

Jusqu’à lui…. Elle.

L.G.

Rédigé par Laëtitia

Repost 0
Commenter cet article

olivier de vergnies 09/03/2015 19:45

Merci pour cet article .